Paris vote 6 millions d’euros pour l’insertion par l’activité économique

Au Conseil de Paris du 1er juin, j’ai présenté le soutien massif de la Ville aux structures de l’ESS qui emploient des personnes en insertion par l’activité économique (IAE). L’accès à un emploi de qualité pour un public éloigné du marché du travail est un formidable levier pour lutter contre la précarité dans notre ville, et transformer notre économie.

Cette subvention de près de 6 millions d’euros, soit 1 million d’euros supplémentaire par rapport à 2021 va bénéficier à 96 structures parisiennes. Cela permet la création de plus de 650 postes de salariés en insertion sur le territoire parisien, pour un total de plus 6000 personnes concernées désormais.

Espaces verts, alimentation, santé, logistique, bâtiment, textile…les structures de l’IAE sont présentes dans de nombreux secteurs. De plus, elles sont toutes impliquées dans des démarches d’économie circulaire : réduction des déchets, réemploi et/ou recyclage.

Bravo à toutes celles et tous ceux qui font vivre cette économie solidaire et circulaire !

Paris 15e a sa première ressourcerie : la fabrique 230

J’ai eu le plaisir d’inaugurer la première ressourcerie de Paris 15e, au 77 rue Castagnary.

Animée par la Fondation de l’Armée du Salut – France, dans des locaux de Paris Habitat, et bien-sûr largement financée par la Ville de Paris, elle a 8 salariés en insertion et propose une grande variété d’articles issus du réemploi ou ayant été réparés. Bravo à toutes celles et tous ceux qui ont permis l’aboutissement de ce projet.

Plus de détails ici : https://www.cnews.fr/…/paris-quest-ce-que-la-fabrique…

Inauguration de la première ressourcerie parisienne dédiée aux étudiants : Emmaüs Campus

Ce samedi, j’ai eu le plaisir d’inaugurer en compagnie de la préfète de Paris, du maire du 13e, et de collègues adjointes à la maire de Paris, la première ressourcerie parisienne dédiée aux étudiants.

À l’initiative d’Emmaüs Défi, cette ressoucerie située allée Paris-Ivry dans le 13e arrondissement, propose aux étudiants des articles textiles, d’aménagement intérieur et de papeterie, à petits prix.

À horizon 2024, ce sont une centaine de salariés en insertion qui vont travailler à Emmaüs Campus, en boutique ou sur le site de préparation dans le 18e, ainsi que dans d’autres boutiques prévues.

La ville de Paris s’engage financièrement avec l’État pour soutenir ce beau projet.

Je suis très fier d’accompagner ce projet solidaire et écologique pour les jeunes, dont beaucoup sont malheureusement en précarité.

À lire aussi sur le site CNEWS : Un magasin solidaire dédié aux étudiants ouvre à Paris 13

Défiler vers le hautDéfiler vers le haut