Lancement de la consigne à Paris 10e

Hier avec Alexandra Cordebard, maire du 10e arrondissement, et Léa Vasa, élu du 10e en charge de l’économie circulaire, nous avons inauguré le déploiement d’un système de consigne à l’échelle de tout Paris 10e.

Le dispositif est porté par la consigne GreenGo, en partenariat avec Ecotable, l’ADEME et Citeo.

C’est la première étape d’un grand réseau parisien de consigne pour réemploi afin de sortir définitivement du tout jetable. Fini les emballages plastiques à usage unique, place aux contenants lavables et réutilisables!

Visite du cedias – musée social

Ce matin j’ai visité le Cedias – Musée social. Un lieu de référence au plan national en matière d’archives d’économie sociale et solidaire.

Quelle émotion de voir tous ces ouvrages témoins de la grande histoire de cette économie née de la volonté des femmes et des hommes de coopérer pour décider ensemble quoi et comment produire. De ces travailleurs et travailleuses qui au début du 20e siècle se sont mis à se constituer des caisses de retraites et de maladies, à l’époque où la sécurité sociale moderne n’existait pas, donnant naissance aux premières mutuelles.

Dans les mois à venir, au nom de la Ville de Paris, je m’impliquerai pour développer encore ce lieu, et l’ouvrir davantage au grand public.

Podcast : en quoi les coopératives permettent-elles de lier économie et démocratie ?

Mon point de vue dans le podcast La Mairie, qui met en lumière les initiatives qui transforment la vie citoyenne. La parole y est donnée à des personnalités politiques, ainsi que du monde des entreprises ou des associations.

Cette semaine c’est donc à mon tour d’avoir une demi-heure pour parler d’économie sociale et solidaire, dans un format audio que j’aime beaucoup. ⤵️

Mon point de vue dans La Tribune : Pour sortir du plastique à usage unique, développons la filière de la consigne

Un article à retrouver aussi sur le site de la Tribune : l’alternative consigne

Depuis les années 1950, le plastique a envahi nos villes et nos océans. À l’origine conçu pour nous simplifier la vie, il est devenu en quelques décennies une véritable menace. À mesure que sa production a explosé, passant de 2 millions de tonnes par an en 1950 à 400 millions de tonnes aujourd’hui, il devient de plus en plus menaçant pour l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons, et les écosystèmes dont nous dépendons.

Il faut désormais recentrer notre utilisation du plastique sur ce qui est essentiel : emballages de produits médicaux, composants informatiques, matériaux supports des technologies d’énergie renouvelable, objets usuels par exemple. A Paris, cette transition s’esquisse depuis plusieurs années, et le nombre d’entrepreneur.euse.s qui développent de nouvelles initiatives pour réduire la consommation de plastique à usage unique se développe fortement. Parmi ces initiatives, le développement de la consigne pour le réemploi des emballages est déterminant.

continuer à lire

Lancement du réseau parisien de la consigne